Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Le réseaux du désir d'enfant - Conseils et guides en fertilité.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
< Retour articles
Publié le 05-12-2014

L'obésité accroît l'infertilité féminine et masculine

L'obésité accroît l'infertilité féminine et masculine

Des chercheurs d'une clinique espagnole ont montré que l'excès de poids est un facteur aggravant dans le résultat des traitements de procréation médicalement assistée.

On savait déjà que l'obésité et les kilos en trop n'étaient pas bons pour la fertilité masculine. On sait désormais que tous ces kilos qui s'installent sont mauvais également pour la fertilité féminine. Selon une étude réalisée par l'Institut valencien de la fertilité IVI (une clinique spécialisée dans la reproduction médicale assistée en Espagne), les femmes en surpoids ont plus de difficultés à tomber enceinte que les femmes minces. C'est en tous cas ce que l'Institut a constaté après avoir analysé plus de 2650 cycles de dons d'ovocytes.

"L'excès de poids est un facteur aggravant dans le résultat des traitements de procréation médicalement assistée. Il affecte non seulement la qualité des ovaires et des ovules mais aussi celle de l'endomètre, contribuant ainsi à une augmentation des troubles du cycle, mais aussi à des fausses couches et à des complications morbides plus fréquentes durant la grossesse" expliquent les médecins.

Dans leur étude, les chercheurs montrent que le taux d'implantations réussies chez les femmes maigres était de 34,9% contre 29% chez les femmes obèses. Le taux de grossesse passe quant à lui de 60,3% chez les femmes minces à 49,2% chez les femmes obèses. Enfin, le pourcentage de fausses couches passe de 14,8% chez les femmes minces à 18,3% chez les obèses.

"Il est donc indispensable de suivre les patientes obèses avant tout traitement de procréation médicale assistée afin d'augmenter les chances de succès des traitements. La prise en charge de l'obésité bien avant la conception est une étape primordiale car elle contribuera à une amélioration des résultats" concluent les médecins.

Le surpoids diminue aussi la fertilité masculine

Selon une autre étude réalisée par l'Institut Valencien de l'infertilité (IVI), il convient aussi de considérer l’obésité masculine dans la mesure où elle diminue également la fertilité : les hommes en surpoids ou obèses ont en moyenne respectivement 8 et 9 millions de moins de spermatozoïdes par millilitre dans l’éjaculat, par rapport aux hommes de poids normal.

En conclusion, le surpoids féminin et masculin conditionne le succès de l’aide médicale à la procréation. Il doit donc être pris en charge en amont afin d’augmenter la fertilité et la réussite de la conception.

Sources : Communiqué de presse de l'Institut Valencien de l'infertilité (IVI), 3 décembre 2014.

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Évènements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires