Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Un site pour vous guider sur le désir d'enfant, la PMA, FIV et don de gamètes.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
< Retour articles
Publié le 18-04-2015

PMA et FIV à Madagascar : Les grands bonds de la médecine malgache

PMA et FIV à Madagascar : Les grands bonds de la médecine malgache

La médecine dans le monde évolue et Madagascar suit le rythme. Ces dernières années, les chirurgies de pointe ont fait leur entrée, telles les prothèses de la hanche et du genou ainsi que la greffe de la cornée. L’une des plus marquantes évolutions est l’initiation à la Fécondation in vitro (FIV).

La médecine malgache entre progressivement dans la cour des grands. Dernièrement, elle a été marquée par l’introduction des chirurgies délicates, pratiquées par des spécialistes des hôpitaux publics. 

Dans cette évolution de la médecine malgache, il existe un espoir pour les couples ayant des problèmes de fertilité. Depuis 2013, le gynécologue-obstétricien Rakotobe Andriamaro a introduit dans le pays la Fécondation in vitro (FIV). Dans cette intervention, il collabore avec deux spécialistes étrangers de renom, le Pr Safaa Al-Hasani qui a réussi le premier bébé éprouvette en Allemagne et le médecin italien Léonardo Formigli. Ce dernier a réalisé plus de six mille procédures de reproduction assistée.
La FIV est réalisée dans le cabinet d’Andohalo où le gynécologue malgache exerce sa profession. La première naissance par la Fécondation in vitro made in Madagascar date de septembre 2014. Les heureux parents ont eu des triplés.
« Dans la FIV, une femme peut porter au maximum trois embryons, ce qui pourrait aboutir à la naissance d’un bébé, de jumeaux, voire de triplés », note le scientifique Rakotobe Andriamaro.
Chez lui, le coût de cette intervention gynécologique est évalué à près de 9 millions d’ariary, soit 2 859 euros.

Une réussite de 50% à la FIV

Entre janvier et décembre 2014, quatre-vingt dix-huit Fécondations in vitro ont été pratiquées au cabinet de gynécologie du Dr Rakotobe Andriamaro à Andohalo. La moitié, soit quarante neuf, a pleinement réussi, donnant respectivement aux heureux parents dix triplés, quinze jumeaux, et vingt-quatre autres bébés.

La PMA progresse toujours au niveau mondial et c'est une bonne nouvelle qui doit être partagée pour rassurer les couples et informer le plus de monde possible sur le fait que l'infertilité existe et peut être soignée !

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Évènements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires