Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Le réseaux du désir d'enfant - Conseils et guides en fertilité.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
Appel à témoin

Laurine, étudiante sage-femme réalise un mémoire sur le recours aux méthodes "non médicales" (hypnose, ostéopathie, acupuncture, sophrologie, naturopathie etc...) des femmes et/ou des couples en parcours de PMA en plus des techniques de la médecine conventionnelle.

L'objectif étant de déterminer si ces recours sont fréquents, quels sont ceux les plus sollicités et pour quelles raisons ?

< Retour articles
Publié le 17-01-2018

Sept attitudes à cultiver à travers la méditation...et pourquoi elles sont fondamentales. Jour 6 - L’acceptation

Sept attitudes à cultiver à travers la méditation...et pourquoi elles sont fondamentales. Jour 6 - L’acceptation

Jour 6 – L’acceptation

Comment accepter un événement douloureux tel que l'infertilité, avec son cortège d'attente, de mauvaises nouvelles, de difficultés diverses ? Lutter, chercher des solutions, ne pas se résigner, continuer à avancer pour ne pas tomber... La notion d'acceptation peut être difficile à expliquer concernant un projet de vie aussi important.

Pourtant, accepter n’est pas laisser tomber, ni laisser-faire, ni se résigner. Ce n’est pas renoncer à ses valeurs, ses objectifs, ses défis ; ce n'est pas cesser d'agir. C’est juste prendre les choses telles qu’elles sont, avec leur cortège d'émotions, de pensées plus ou moins utiles, plus ou moins aidantes. L'acceptation permet d’être lucide et de pouvoir agir – et non pas réagir – dans une situation donnée, sans jugement, avec bienveillance.

 

« Parfois, le courage réside dans l'acceptation, non le combat »
Le parcours d'infertilité est semé de stress, d'anxiété, de culpabilité, de honte, sans compter les difficultés d'organisation, les contraintes de temps et financières que cela induit. Il n'est pas utile, dans ce contexte, de rajouter la culpabilité d'être stressé, la préoccupation d'épargner ses parents en s'obligeant par exemple à des repas de famille qui sont difficiles à supporter, etc. L'acceptation, c'est à dire la reconnaissance de ce qui est, permet de ne pas tomber dans la « double peine » ; accepter ce qui est et cesser de lutter contre des émotions, des pensées désagréables permet d'être moins en prise avec elles, de libérer de l'espace psychique et émotionnel pour vivre autre chose.

 

Retrouvez "Les sept attitudes à cultiver à travers la méditation"

Article rédigé par Laure Camborieux.

Séances en groupe, Psychologue, Psychothérapie

Tous les articles et informations sur Laure Camborieux
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Évènements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires