Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Le réseaux du désir d'enfant - Conseils et guides en fertilité.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
Appel à témoin

Nous recherchons deux profils de famille ayant eu un enfant sur le tard (autour de 40 ans ou plus) pour un documentaire dédié à la parentalité tardive :

  • Une famille ayant bénéficié d'un don de sperme ou d'ovocyte à l’étranger, qui attend un bébé ou qui a eu un bébé récemment suite à ce don.
  • Une famille recomposée avec de jeunes enfants.

< Retour articles
Publié le 06-03-2018

Comment la musique améliore le taux de réussite d'une FIV ?

L’Institut Marquès de Barcelone a développé un projet d’innovation pionnier dans le monde afin d’améliorer la fécondation in vitro en reproduisant de la musique dans tous les incubateurs d’embryons.

Comment nous est venue cette idée ?

Depuis le début de la PMA, nous recherchons constamment à obtenir dans le laboratoire des conditions de vie similaires pour les embryons à celles qu’ils ont dans les trompes et dans l’utérus.

Nous nous sommes donc demandé «Qu’est-ce que l’on entend dans l’utérus ?».

C’est ainsi qu’en collaboration avec un cabinet de conseil en ingénierie de son, nous avons conçu un système pour diffuser de la musique à l’intérieur des incubateurs d’embryons pendant 24 heures par jour à 80 décibels.

Nous avons ensuite décidé de mettre en place une étude afin de comparer les ovocytes cultivés dans deux types d’incubateurs : l’un, équipé du système de haut-parleurs et le second, conventionnel (sans musique). Nous avons choisi de diffuser trois styles musicaux différents : pop, heavy et musique classique afin de mesurer les variations possibles en fonction de la fréquence, mais nous n’avons pas détecté de différences significatives entre l’un ou l’autre style de musique.

Cette étude nous a permis de conclure que les ovocytes cultivés avec de la musique ont obtenu un taux de fécondation statistiquement plus élevé de 4,8%.

Pourquoi la musique améliore-t-elle donc le taux de fécondation?

Il est évident que les embryons n’ont pas le sens de l’ouïe et qu’ils ne peuvent rien entendre !

Dans des conditions naturelles, les ovocytes et les embryons voyagent à travers les trompes de Fallope vers l’utérus avec des mouvements péristaltiques continus qui servent à les déplacer, mais aussi à les entourer des éléments nutritifs dont ils ont besoin, et à les écarter de leurs métabolites de déchet.

Notre hypothèse est donc que les micro-vibrations qui secouent les milieux de culture dans lesquels nage l’ovocyte, permettent de produire de la même façon une distribution plus homogène des éléments nutritifs dont l'embryon a besoin et en dispersant les produits toxiques en évitant leur accumulation.

L’effet des vibrations musicales sur la croissance cellulaire in vivo et in vitro a été étudié dans plusieurs domaines, mais c’est la première fois que l’effet de la musique sur les ovocytes fécondés in vitro a été étudié.

Cette découverte représente un pas en avant dans nos efforts pour reproduire les conditions naturelles de température, d’obscurité, de niveaux de CO2 et, désormais aussi, des mouvements que les embryons percevraient s’ils étaient dans l’utérus.

Depuis que nous avons découvert que les vibrations musicales améliorent le taux de fécondation, nous avons intégré le système dans tous nos incubateurs.

Nous continuons à présent avec cette ligne de recherche afin de savoir si la musique améliore aussi le développement de l’embryon et son implantation dans l’utérus.

Article rédigé par Institut Marquès.

Retrouvez tous nos articles sur notre page Institut Marquès-Myferti .

Page Institut Marquès-MyFerti
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Évènements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires