Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Le réseaux du désir d'enfant - Conseils et guides en fertilité.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
< Retour articles
Publié le 21-09-2018

L’intelligence Artificielle (IA) : l'avenir de la sélection embryonnaire

L’intelligence Artificielle (IA) : l'avenir de la sélection embryonnaire
Une étude présentée par le Dr Meseguer, embryologiste de IVI Valence.
Cette technologie est beaucoup plus rapide et plus cohérente qu'un embryologiste pour classer les embryons, à l'aide d'images Time-Lapse.
L’utilisation de l’IA peut améliorer la capacité à évaluer la viabilité des embryons.

Paris, le 13 septembre 2018
Historiquement, le rôle de l'embryologiste a été et continue d'être un élément clé dans l'évaluation et la sélection des embryons viables afin d’être transférés dans l'utérus maternel, au cours des traitements de procréation assistée. Ce paramètre est le point de départ de l'étude intitulée "Using Artificial Intelligence (AI) and Time-Lapse to improve human blastocyst morphology evaluation", présentée par le Dr Marcos Meseguer, embryologiste de IVI Valence, lors du 34ème Congrès de la Société Européenne de Reproduction Humaine et d'Embryologie (ESHRE) en juillet dernier à Barcelone.

"Cette recherche montre comment l'intelligence artificielle (IA) est beaucoup plus rapide et cohérente que les embryologistes dans la classification des embryons avec l'utilisation du Times-lapse, ainsi que dans la concordance des processus face à la variabilité et à l'hétérogénéité liées au travail de l'opérateur humain ", explique le Dr Meseguer, auteur de l'étude.

C'est la conclusion que l'on peut tirer de ce travail, auquel participe l'Université Estadual Paulista (UNESP), et auquel ont contribué 5 embryologistes de 4 pays différents. Ils ont analysé 223 embryons selon des critères morphologiques conventionnels, nécessaires à la sélection embryonnaire. L’IA a appris à mesurer, interpréter, analyser et distinguer les différentes parties de l'embryon et à les sélectionner en fonction de ces critères, en améliorant son processus à mesure qu'elle augmente le nombre d'embryons testés.

"L'application de l'IA à la classification du blastocyste humain est peu coûteuse, non invasive et plus fiable que la classification par un opérateur. Au lieu de regarder des milliers d'images, l'IA évalue, apprend et quantifie continuellement des informations supplémentaires. Comme nous l'avons démontré, cette technologie peut intrinsèquement améliorer notre capacité d'évaluer la viabilité embryonnaire ", ajoute-t-il.

L'évaluation précise de la viabilité de l'embryon et un des moyens de réduire la subjectivité qui affecte le processus de sélection de l'embryon réside dans l'utilisation du traitement numérique de l'image et des techniques d'IA, en collaboration avec Time-Lapse. Ce dernier permet de choisir le moment de l'évaluation de l'embryon, toujours à heure fixe, ce qui apporte beaucoup de cohérence au processus. Cette analyse est effectuée de la même manière partout dans le monde, car elle est basée sur des images fixes et des images standardisées Time-Lapse.

Article rédigé par IVI.

Retrouvez tous nos articles sur notre page IVI-Myferti .

Page IVI-MyFerti
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Évènements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires