Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Un site pour vous guider sur le désir d'enfant, la PMA, FIV et don de gamètes.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
< Retour articles
Publié le 15-03-2020

Les traitements de PMA. l'institut de Reproduction Assistée Quironsalud Dexeus Murcia

Les traitements de PMA. l'institut de Reproduction Assistée Quironsalud Dexeus Murcia

Après avoir essayé ou pas, durant plusieurs années, de tomber enceinte, ou que vous souhaitiez une maternité sans partenaire ou avec un partenaire du même sexe, les possibilités en PMA ci-dessous vous intéressent. En outre, nous vous expliquons les techniques qui vous aideront à fonder d’autres modèles de famille.

Devrais-je recourir à la PMA?

Soyez en sûr que le doute est tout à fait normal, de recourir ou pas à la consultation avec un spécialiste en PMA. En générale, cette consultation est recommandée aux femmes présentant ses caractéristiques :

1. N’ayant pas obtenu de grossesse après un an de tentatif, ou 6 mois,pour les femmes de plus de 35 ans.

2. Présentant des antécédents gynécologiques ou des pathologies, tels que des altérations du cycle menstruel ou l’endométriose sont, entre autres des raisons pour laquelle vous ne tombez pas enceinte.

3. Si vous êtes passées par 2 ou plusieurs fausses couches.

4. Si vous êtes porteuse d’une maladie héréditaire

En outre, la Procréation médicalement Assistée(PMA), offre l’occasion de fonder d’autres modèles de famille : devenir maman solo par choix ou lorsque votre couple est composé de deux femmes.

Je souhaite devenir maman et je n’ai pas de partenaire, serait-ce possible ?

Voilà une question que plusieurs femmes se posent, et bien évidemment, ceci est un nouveau modèle de famille qui s’intensifie jour pour jour. Bien qu’il soit difficile d’exposer les chiffres exactes, mais on estime qu’environ 35-40% des femmes qui ont eu recours à une Insémination Artificielle(IA), a souhaité devenir maman solo par choix. Il est fréquent que cette technique soit la première choisie, car le procédé est simple, et durant le quel seul le don de sperme est utilisé. Nous pouvons également vous parler d’autres techniques comme la fécondation in vitro (FIV) et le don d’ovocytes (FIVDO).

Le choix d’une technique par rapport à d’autres dépend des caractéristiques de la femme.

Femme en couple : Grossesse partagée

Il est certes que s’il n’existe aucune contre-indication, les femmes en PMA, peuvent choisir tous les traitements disponibles, une IA ou une FIV. Nonobstant, une des techniques qui, actuellement est sollicitée para nos couples est la méthode ROPA, autrement dit, Réception des Ovocytes de la Partenaire. La demande de cette technique prend de l’ampleur, d’autant plus qu’elle permet la participation des deux parties du couple de femmes pour la gestation. Hormis le fait que les femmes doivent être légalement mariées, les deux mères seront mères biologiques.

La méthode ROPA consiste à :

  1. Stimulation ovarienne d’une des femmes en vue d’obtenir le matériel génétique (ovocytes).
  2. La fécondation des ovocytes obtenus, avec l’échantillon de sperme d’un donneur anonyme
  3. Le transfert des embryons préalablement formés, dans l’utérus de l’autre femme dans lequel la grossesse se développera.

Quels sont les techniques de PMA les plus pratiquées ?

Nous vous expliquerons les détails des traitements les plus fréquents :

Insémination Artificielle(IA)

Objectif : obtenir plus de probabilités d’une grossesse en stimulant légèrement les ovaires et en contrôlant l’ovulation

En quoi ça consiste? La stimulation ovarienne commence avec l’administration des hormones par injection durant 10 à 12 jours. Dès lors que les follicules auront atteint un nombre et une taille adéquate, l’hormone hCG, sera injectée, en vue de promouvoir la maturation ovocytaire ainsi que l’ovulation. Après 36 heures, l’insémination devra avoir lieu, dans le but d’insérer l’échantillon du sperme d’un donneur anonyme ou du conjoint, prélevé et préparé préalablement au laboratoire, dans l’utérus de la femme à l’aide d’un cathéter .

Qui peut réaliser ce traitement ? Ce traitement est la première option pour les femmes qui ont une ovulation spontanée, ou par l’aide de quelques hormones. Par ailleurs ces femmes, ne peuvent présenter aucune obstruction des trompes de Fallope.

Quel serait le taux de réussite ? On estime que la probabilité de tomber enceinte serait de 10 à 15% à chaque cycle. Au cas contraire, il serait recommandé de réessayer que 3 ou 4 cycles de suite.

Inconvénients: Grossesse multiple et Syndrome d’Hyperstimulation Ovarienne(SHO).

Fécondation In vitro (FIV)

  1. La fécondation, deux options sont possible : la technique traditionnelle, qui consiste à faciliter que l’ovule et le spermatozoïde s’unissent sur une plaque de Petri, et la Microinjection intracitoplasmique(IMSI), qui consiste à insérer directement le spermatozoïde dans l’ovocyte. Puis dans un incubateur destiné à tal effet, les gamètes sont stockés pour leur développement de ceux-ci en embryons.
  2. Le transfert d’embryons sera possible moyennant un cathéter spécial.

Qui peut réaliser ce traitement? En cas d’échec du traitement d’Insémination ou si la patiente présente une maladie qui empêcherait une implantation spontanée.

Quel serait le taux de réussite? Tout dépendra des caractéristiques de chaque patiente, mais le taux de grossesse suite à une FIV est au-delà de 50% par cycle.

Les inconvénients. Grossesse multiple et syndrome d’Hyperstimulation Ovarienne(SHO)

Don d’ovocytes

Objectif: De même que le sperme, les ovocytes provient également d’une donneuse.

En quoi ça consiste ? La fécondation se réalise avec les ovocytes d’une donneuse et le sperme du conjoint ou d’un donneur. Après cela, le transfert s’effectuera dans l’utérus de la future mère.

Qui peut réaliser ce traitement ? Les femmes ne présentant aucune réserve ovarienne, une basse réserve, ou celles qui ont été diagnostiqué de problèmes génétiques ou chromosomiques.

Quel serait le taux de réussite ? Approximativement de 50 à 55 %

Comment éviter une maladie héréditaire à ma descendance?

La Procréation Médicale Assistée(PMA) permet également d’éviter certaines maladies génétiques dans l’embryon. Par exemple, le Diagnostic Préimplantatoire(DPI), est une technique qui étudie les caractéristiques des gènes de l’embryon en vue de choisir que les embryons sains ou aptes, avant le transfert.

Finalement, la décision à prendre dans le choix du traitement à réaliser dépendra du diagnostic émit par votre spécialiste en PMA ou dans un Institut de Reproduction Assistée. Ces professionnels vous aideront à faire un choix car ils étudieront votre cas personnellement et ils vous proposeront les techniques les plus adéquates à votre situation et vos besoins.

Article rédigé et publié par QUIRONSALUD - DEXEUS - MURCIA.

Retrouvez les informations et publications de l'auteur sur sa page.

Page QUIRONSALUD - DEXEUS - MURCIA-MyFerti
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Événements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires