Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Un site pour vous guider sur le désir d'enfant, la PMA, FIV et don de gamètes.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
< Retour articles
Publié le 20-07-2020

10 cas réels dans les quels la médecine de la procréation a été essentielle !

10 cas réels dans les quels la médecine de la procréation a été essentielle !

Les spécialistes en PMA de la clinique de Quirónsalud nous expliquent que les progrès de la médecine de la procréation, ainsi que les thérapies pharmacologiques assistées entre autres, ont réussi à apporter des solutions aux problèmes qui rendent la conception naturelle difficile, voire impossible.

Pour le mettre en évidence, le Dr Enrique Pérez de la Blanca Cobos, nous donne dix exemples de la façon dont la médecine de la procréation a rendu possible ce qui semblait inaccessible.

10 exemples de solutions apportées par la médecine de la procréation à des cas présentant des problèmes de conception

1. Une jeune fille souffrant du syndrome des ovaires polykystiques et ne pouvant donc pas ovuler, a réussi à avoir un enfant après que son gynécologue lui ait prescrit un régime et des médicaments qui ont stimulé son ovulation.

2. Un professeur d'université, paraplégique et souffrant d'un grave problème d'érection, a subi un traitement de stimulation électrique pour obtenir son sperme et a réussi à avoir un enfant avec sa femme.

3. Une femme dont l'appendicite compliquée avec une péritonite sévère a provoqué l'obstruction de ses trompes de Fallope. Lorsqu’elle le souhaitera, elle pourra avoir son bébé par l'utilisation de la fécondation in vitro (FIV).

4. Un couple de filles a pu utiliser la banque de sperme d'une clinique de PMA, ce qui leur a permis d'avoir un enfant a élever.

5. Un jeune homme atteint de leucémie a perdu à jamais son sperme à cause de la chimiothérapie, mais comme son oncologue lui a conseillé de congelés des échantillons de son sperme avant les traitements, il peut devenir père quand il le souhaitera.

6. Les femmes qui ne peuvent pas devenir mères en raison de leur vie professionnelle alors que leur biologie de la fertilité est le plus favorable à ce moment, peuvent retarder la maternité en conservant des ovules vitrifiés.

7. Une femme qui, après avoir subi quatre fausses couches de suite, a été diagnostiquée par son gynécologue comme ayant une cloison dans l'utérus, a subi une petite opération qui a résolu la malformation et lui a permis d'avoir une fille, maintenant âgée de trois ans, et de retomber enceinte, en attendant un garçon.

8. Un homme ayant deux enfants de sa précédente relation a subi une vasectomie, mais souhaite maintenant avoir un autre enfant dans le cadre d'une nouvelle relation. Il envisage une intervention chirurgicale pour rendre à nouveau permeable ses conduits déférents ou par biopsie testiculaire, obtenir des spermatozoïdes, puis les utiliser par fécondation in vitro avec micro-injection de spermatozoïdes(ICSI)

9. Dans un couple, les deux étaient porteurs de la mucoviscidose. Il y avait donc de fortes chances que si elle tombait enceinte par des moyens traditionnels, l'enfant naisse malade. Une selection par test génétique permet d'éliminier ce problème de transmission de maladies génétiques graves.

10. Une femme avait perdu son utérus à cause d'une maladie congénitale. Accompagnée de son conjoint, ils se sont rendus dans une clinique dans un pays où il était légal pour une autre femme de donner volontairement des embryons à une autre personne. C’est à dire, que le couple pouvait donner ses embryons à une autre femme, pourque celle-ci porte et accouche leur bébé (GPA ou maternité de substitution).

Article rédigé et publié par QUIRONSALUD - DEXEUS - MURCIA.

Retrouvez les informations et publications de l'auteur sur sa page.

Page QUIRONSALUD - DEXEUS - MURCIA-MyFerti
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Événements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
Les nouveaux membres
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Derniers commentaires