Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Un site pour vous guider sur le désir d'enfant, la PMA, FIV et don de gamètes.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
< Retour articles
Publié le 23-06-2015

Une Britannique infertile de 40 ans devient maman grâce à l’hypnose

Une Britannique infertile de 40 ans devient maman grâce à l’hypnose

Après cinq fausses couches, Leah Elliot, une Britannique de 40 ans, a eu recours à l’hypnose pour enfin devenir maman. Après trois mois de thérapie, elle s’est retrouvée enceinte et a mis au monde un petit Joseph en mars dernier.

«Un bébé miracle». C’est ainsi que le petit Joseph Born, aujourd’hui âgé de trois mois, pourrait être surnommé.

Leah Elliot, sa maman, a en effet longtemps cru qu’elle ne pourrait jamais offrir d’enfant à James Born, son compagnon de six ans son cadet. Mais après près de cinq ans d’essai et quelque cinq fausses couches, la quadragénaire originaire de Stamford s’est miraculeusement retrouvée enceinte grâce à... l’hypnothérapie.

Tout a commencé il y a un peu plus d’un an, lorsque la jeune femme s’est retrouvée à lire un magazine sur l’hypnothérapie alors qu’elle venait tout juste de récolter les fonds suffisants pour pratiquer une fécondation in vitro. «Dans ce magazine, l’hypnotiseur Russel Davis expliquait comment il pouvait aider les femmes à surmonter leurs problèmes de fertilité», se souvient-elle dans les colonnes du Daily Mail.

Trois mois de thérapie

Et trois mois de thérapie plus tard, quelle ne fut pas la surprise de la jeune femme de constater qu’elle était enceinte. «Russel a réussi à changer ma façon de penser. Il m’a aidé à vivre moins stressée et m’a appris à convaincre mon corps que je pouvais concevoir un enfant naturellement.»

Une thérapie qui, selon elle, est bien à l’origine de l’arrivée de son petit Joseph. «Pour moi, cela ne fait aucun doute qu’il est né grâce à mes séances d’hypnothérapie. Il aura donc fallu quatre ans et demi pour que notre rêve devienne réalité.»

Un rêve pour lequel le couple était prêt à tout, puisqu’il avait enfin récolté les fonds pour pratiquer une fécondation in vitro. «À la place, nous sommes partis en vacances en Grèce», explique Leah Elliot. «La fécondation est une pratique très stressante. Nous avons donc décidé de continuer naturellement, alors que les médecins m’avaient diagnostiqué la maladie de Graves, une maladie affectant la fertilité.»

«Calme grâce à mes séances»

Et en juillet dernier, la bonne nouvelle est arrivée. «Nous étions si excités! Malgré les fausses couches, j’ai décidé de rester positive. Et c’est grâce à mes séances d’hypnothérapie que j’ai été capable de rester calme.»

Déjà maman d’une fille de 18 ans, Leah Elliot a donc offert le plus beau des cadeaux à son compagnon le 19 mars dernier. «Je savais que James voulait absolument un enfant. J’espère que d’autres couples qui luttent pour concevoir vont lire notre histoire et se rendre compte qu’il y a toujours de l’espoir.»

Un avis que partage Russel Davis, l’hypnothérapeute de la jeune maman. «Trop de couples passent par des traitements inutiles. Leur taux de réussite est très bas car l’esprit et les émotions ne sont pas traités dans ce genre de processus.»

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Évènements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires