Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Le réseaux du désir d'enfant - Conseils et guides en fertilité.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
< Retour articles
Publié le 29-11-2015

Traitement de l’endometriose : la recherche avance et des traitements sont en test !

Traitement de l’endometriose : la recherche avance et des traitements sont en test !

La jeune start-up Obseva, vient de lever la somme conséquente de 60 millions de francs Suisse auprès de plusieurs fonds de capital-investissement américains et européens pour assurer le financement de deux à trois ans de recherche et développement des applications de plusieurs traitements de l’infertilité et de la grossesse.

Installée au Centre des technologies nouvelles de la zone industrielle de Plan-les-Ouates en banlieue genevoise, la jeune société développe trois produits.

Trois produits en phase de test

Le plus avancé, OBE2109, veut traiter l’endometriose, une affection gynécologique fréquente et complexe pouvant affecter entre 10 et 15% des femmes en âge d’avoir des enfants. Ce produit est actuellement en phase II (tests cliniques). La société espère l’amener en phase III. En fait, ce produit a initialement été développé par la société pharmaceutique japonaise Kissei, qui en a découvert la molécule, mène actuellement des phases de test auprès d’un public nippon et a gardé les droits de commercialisation pour l’Asie. Détenant les droits commerciaux pour le reste du monde, Obseva conduit les tests sur des Européens et des Américains avant de passer à la phase de vente.

Les deux autres produits, baptisés OBE002 et OBE001 combattent les accouchements prématurés, respectivement sur des délais de 32 à 36 semaines et de 24 à 32 semaines. Le premier arrive en phase II tandis que le second sort de la phase des tests précliniques et devrait entrer en phase II à son tour.

Rallonge de fonds pour les trois ans à venir

Lancée avec 25 millions de francs, la société, qui emploie 19 personnes, dispose encore d’une trésorerie de 7 millions. Les 60 millions supplémentaires devraient lui permettre de progresser durant les trois prochaines années. «Nous verrons dans deux ans et demi s’il convient de poursuivre la recherche auprès des trois produits, de conclure des accords de licence, de mettre la société en bourse ou de la vendre», indique .

Son directeur général et cofondateur Ernest Loumaye, gynécologue de formation, Belge résident en Suisse a œuvré dix ans durant chez Serono dans le domaine de la stérilité avant de fonder en 2006 une start-up spécialisée dans la médecine reproductive, Preglem. Celle-ci a été vendue quatre ans plus tard.

Les fonds qui ont participé au dernier tour de table d’Obseva sont HBM Healthcare Investments à Zoug, les américains New Enterprise Associates, OrbiMed et Rock Springs Capital. Ils ont rejoint l’américain Sofinnova Ventures, le danois Novo Ventures ainsi que MS Ventures, rattaché à Merck, qui avaient participé à la première ronde de financement.

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Évènements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires