Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Le réseaux du désir d'enfant - Conseils et guides en fertilité.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
< Retour articles
Publié le 25-03-2016

GROUPES DE PAROLE PMA à l’Hôpital Américain de Paris

GROUPES DE PAROLE PMA à l’Hôpital Américain de Paris

Le service PMA de l’Hôpital Américain vous propose un véritable espace de parole, animé par une Thérapeute spécialisée en Infertilité, pour être encore mieux accompagné pendant votre parcours.

Venez tous les 15 jours nous rencontrer afin d’échanger, de vous informer.

L’expression est libre, sans tabou ni jugement et confidentielle.

- 5 Avril 2016 : L’Infertilité et les hommes

Nous recevrons le papa de 2 enfants qui viendra partager son histoire et son parcours en PMA.

- 19 Avril 2016 : Groupe de parole classique

Le thème sera décidé en séance par les participants.

- 3 Mai 2016 : Groupe de parole classique

Le thème sera décidé en séance par les participants.

- 17 Mai 2016 : Groupe de parole classique

Le thème sera décidé en séance par les participants.

De 19h00 à 21h00
Hôpital Américain/Salle Guerlain

Inscription et renseignements auprès de Déborah Schouhmann-Antonio Thérapeute spécialisée en Infertilité et animatrice des groupes :

Par mail : deborahschouhmann@hotmail.fr
Ou par téléphone : au 0660728909

Participation aux frais :
20 euros tarif individuel / 30 euros tarif couple
Le nombre de places étant limités les inscriptions sont obligatoires

Ci-dessous l'article détaillant les groupes des paroles

En France de nombreux couples consultent pour un désir d’enfant à un moment donné et tous ne verront pas leur projet parental aboutir. Nous savons que certains blocages psychologiques dû à une enfant douloureuse, a de précédentes grossesses compliqués ou non désirées par exemple, peuvent engendrer une infertilité.

En revanche, nous constatons également que le parcours en PMA génère chez les couples des pathologies liés à l’état d’infertilité rencontrés, et à la complexité et la lourdeur des parcours traversés.

Ce qui engendre notamment chez les femmes une souffrance notable en présence de femmes enceintes ou de nourrissons, elles tendront donc à éviter leurs anciennes amies qui sont enceintes ou avec des enfants en bas âge. Mais également une perte de confiance en elle, une remise en cause de leur féminité voir de leur couple.

Côté masculin nous notons un manque de communication avec sa conjointe, concernant le sujet de l’infertilité, car ils se sentent souvent démunis et inutiles dans ces parcours. Ce qui peut être perçue chez la femme comme un sentiment de désintérêt du conjoint. Ils aspirent parfois à l’arrêt des traitements pour éviter de voir leurs femmes en souffrance physique et psychologique.

De plus, lorsqu'on commence une PMA on ose rarement partager ses craintes avec son entourage (honte peur du regard des autres…). Les patients aussi bien masculins que féminins, ont donc peu ou pas de personnes pour discuter de problèmes concrets, ce qui peut entrainer un isolement social.

La thérapie individuelle ou collective (groupe de parole) est donc dans cette situation une béquille pour les patients, en leur apportant de l’écoute pour exprimer leur souffrance, leur ressenti ou colère. Mais doit également être un espace d’informations et de conseils pour les aider à envisager au mieux les options qui leur sont offertes pour accéder à leur projet parental.

Zoom sur les groupes de parole à l’Hôpital Américain :

Depuis mai 2015, l’Hôpital Américain propose en son sein, des groupes de parole, bi-mensuel, regroupant 10 participants maximum. Ces groupes sont animés par la thérapeute Déborah Schouhmann-Antonio, spécialisée en Infertilité.

Les groupes de paroles permettent aux patients de partager leurs expériences avec d’autres personnes traversant une situation similaire et ainsi mesurer que leur ressenti ou attitude n’est pas anormale, mais bien lié à la difficulté d’aboutir à une maternité. Cette espace d’échange libre et sans jugement leur permet aussi de lutter contre l’isolement social en rencontrant d’autres personnes qui partage une histoire et un langage commun. Les rencontres régulières tissent un lien entre les participants, qui se suivent tout au long de leur PMA.

Une étude a été faite auprès d’une vingtaine de participants de ces groupes. 100% des participants pensent que cet espace, comble le manque de communication que les patients rencontrent. Leur permet de réfléchir et d’aborder d’autres options pour voir leur projet parental aboutir comme le don d’ovocytes, ou l’adoption.

100% des patients participants aux groupes, disent y trouver de la convivialité, sentent leur culpabilité atténuée, et se sentent libres d’exprimer leurs émotions.

Afin d’améliorer l’information et la communication des patients, qui est une demande forte, des intervenants extérieurs viennent régulièrement partager leurs expériences et histoires lors des groupes de parole. Notamment sur les thèmes sensibles comme le don d’ovocytes, suscitant de nombreuses questions.

Les patients apprécient particulièrement dans ces échanges en réels et non en virtuels, comme sur les forums internet, le regard bienveillant des participants qui leur est essentiel.

Il est donc essentiel pour les praticiens travaillant auprès de couples infertiles :

de prendre en compte dans leur globalité les patients, qui possèdent une histoire, des souffrances, qui peuvent interférer dans le processus de PMA, de repérer le stress ou l’anxiété chez les patients, mais également de les aider à libérer la parole.

Le thérapeute doit être le médiateur entre médecins et patients pour optimiser la prise en charge et remettre le patient au centre des traitements.


 

 

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Évènements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires