Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Le réseaux du désir d'enfant - Conseils et guides en fertilité.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
Appel à témoin

Le magazine Magicmaman et l’association Maïa organisent le 9 novembre prochain la Journée de l’infertilité. Différents thèmes seront abordés dont le don d’ovocytes. A cette occasion, nous recherchons une femme (habitant de préférence la région parisienne) ayant bénéficié d’un don d’ovocytes et acceptant de témoigner sur ce sujet dans une courte vidéo (2/3 minutes) que nous réaliserions. Cette vidéo sera diffusée sur notre site internet magicmaman.com et sur notre Facebook.

Vous souhaitez témoigner ! Contactez-moi sur cdefay@gmc.tm.fr
Claude de Faÿ, journaliste santé magazine Magicmaman et magicmaman.com

< Retour articles
Publié le 01-06-2016

Le curetage endométrial ou Scratching de l’endomètre.

Le curetage endométrial ou Scratching de l’endomètre.

En quoi consiste le fameux “scratch de l’endomètre », que de plus en plus de médecin utilise. Le Dr. Marta Moschetta de la clinique ProcreaTec répond aujourd’hui à nos questions.

Qu’est-ce que le scratching endométrial ?

Comme l’indique son nom, il s’agit d’une petit “curetage” de la partie interne de l’utérus où l’embryon sera déposé et où il devrait s’implanter. C’est une technique simple et maintenant intégrée dans les cliniques de fertilité les plus qualifiées.

Sur quelle patiente est-il indiqué ?

Sur des patientes qui ont fait beaucoup de traitements sans obtenir de grossesse.

Comment se réalise le scratch ?

Le gynécologue utilise une petite canule très fine qui entrera parfaitement dans la cavité utérine et procède à une biopsie de l’endomètre.

Est-ce douloureux?

Le processus peut être légèrement douloureux, comme une douleur menstruelle. Les symptômes dépendent souvent de chaque patient.

Cette technique aide-t-elle réellement à l’implantation ?

Une légère amélioration de l’implantation a été remarquée, puisqu’elle permettrait d’aider l’endomètre à se réactiver, en favorisant l’activation de protéines présentes dans l’endomètre, et ainsi favoriser le processus d’implantation.

Les résultats de plusieurs études cliniques indiquent qu’il y a en effet un taux de réussite plus élevé dans les traitements pour des patientes présentant un échec d’implantation.

Actuellement, de nombreuses études sont encore en cours à ce sujet, mais les centres de fertilité les plus avancés incluent déjà cette technique dans leurs services pour fournir aux patients une possibilité de traitement la plus large possible.

Article rédigé par ProcreaTec.

Retrouvez tous nos articles sur notre page ProcreaTec-Myferti .

Page ProcreaTec-MyFerti
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles


Prochains Évènements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
En direct des blogs
Actualités PMA FIV
Les nouveaux membres
Derniers commentaires